Aller au contenu principal
Cedric

„Etant en bonne santé, je n’ai rien à perdre à consentir à un don.”

Cédric (1996), Uerikon, Zurich

Recherchés : hommes de moins de 30 ans. C’est par ce message bref et percutant que l’association Marrow a sensibilisé les étudiants d’un cours de médecine au don de cellules souches du sang. Je me rappelle très bien la pensée qui m’a alors traversé l’esprit. «Qu’aurais-je donc à perdre?» D’autant moins que les chances d’être appelé au don sont presque nulles. Je me suis donc enregistré, n’ayant aucune idée des conséquences qu’entraînerait cette décision.

Le don de cellules souches du sang : gain ou perte?    
Trois ans plus tard, à l’été 2019, j’ai reçu un appel totalement inattendu : «Vous avez été désigné comme donneur approprié.» Je suis tombé des nues, envahi par la curiosité mais aussi par une foule de questions: Qui sera la receveuse ou le receveur? Un enfant peut-être? De quoi souffre la personne qui a besoin de mes cellules pour vivre? Ces interrogations aussi m’ont poussé à me lancer. Mais mon principal moteur fut l’intérêt de la personne concernée et bien évidemment la volonté de l’aider. 

Oasis de bien-être au lieu d’une sombre chambre d’hôpital    
Le jour du don m’a laissé un souvenir inoubliable. Sérieusement, j’ai eu l’impression d’aller passer une journée dans une oasis de bien-être. Le matin, j’ai été chaleureusement accueilli à l’hôpital et conduit à ma chambre, où l’on m’a expliqué en détail le déroulement du prélèvement. Puis je suis resté relié cinq heures à la machine qui filtrait mes cellules souches du sang. Mais le temps a filé comme l’éclair, occupé que j’étais à discuter avec le personnel soignant, à regarder des séries sur Netflix, à déguster les repas que l’on m’a apportés au lit – sauver une vie semble si simple.

Vous autres les hommes, qu’attendez-vous?     
Depuis lors, je vois le don de cellules souches du sang d’un autre œil. Ce que j’ignorais avant me paraît d’autant plus regrettable aujourd’hui : Actuellement, le registre ne compte qu’un tiers d’hommes alors que les hommes jeunes constituent des donneurs parfaits. C’est pourquoi j’aimerais tous les encourager à s’enregistrer car les efforts à fournir sont vraiment minimes. En effet, un organisme sain produit lui-même très rapidement des cellules souches du sang. On ne perd donc rien lors du don. La seule contrainte est le temps que demandent les examens médicaux et le prélèvement de cellules souches du sang. Mais tout le monde arrive à trouver le temps pour cela. Par conséquent, lance-toi et va t’enregistrer!    

Gesucht: Mehr Heldinnen und Helden

Lassen Sie keine weitere Zeit verstreichen!

Registrieren Sie sich fürs Spenderregister

League for Hope – diese Mitgliedschaft kann Leben verändern. Auch Ihres.